Combien coûte l’entretien d’une voiture à l’année?

Il n’est un secret pour personne que l’entretien d’une voiture est obligatoire. Lorsqu’un véhicule est fréquemment révisé, cela garantit la sécurité de son conducteur, prolonge la durée de vie du véhicule, permet d’éviter des pannes intempestives sur les routes et limite la pollution. Les frais relatifs à l’entretien incluant les révisions occupent une proportion non négligeable dans le budget.

Si vous êtes en passe de faire l’entretien de votre voiture, voici ce qu’il faut savoir sur le coût d’entretien d’une voiture.

L’entretien d’une voiture

Lorsqu’on parle d’entretien de voiture, on fait allusion au changement de pneus, des pièces défectueuses, de la vidange, du polissage pour l’été… Il faut souligner qu’il est particulièrement important de faire appel à un professionnel pour réussir son polissage de voiture. Le coût de l’entretien d’un véhicule est fonction du modèle de celui-ci, de l’usage que l’on en fait, l’âge du véhicule, le prix de la main-d’œuvre et des pièces, ainsi qu’aux différentes opérations prescrites par le constructeur.

Certains garages pourront vous présenter une facture plus lourde du fait de certains éléments qui entrent aujourd’hui en ligne. Il s’agit des nouvelles technologies comme l’utilisation des phares au xénon qui sont particulièrement chers. Il y a aussi les diagnostics électroniques qui nécessitent une mise à jour régulière des matériels, ce qui se répercute sur la main-d’œuvre. À cela, viennent s’ajouter les frais liés à l’augmentation des options comme la climatisation.

  • Des coûts de main-d’œuvre variables

Quand le moment de faire réviser sa voiture arrive, on se trouve confronté au problème de choix du professionnel, tant les prestations proposées sont nombreuses.

Ainsi, on note une différence de coûts selon les professionnels. Ici, on aura le choix d’opter soit pour un réseau de concessionnaires ou un réseau d’indépendants regroupant les centres auto et les réparateurs automobiles. Ainsi, selon le choix que vous aurez fait, vous payerez cher ou moins.

Le réseau de concessionnaires ou de constructeurs facture plus cher que les centres auto et les réparateurs automobiles. On parle d’une différence de l’ordre de 20 à 40% entre ces deux types de prestataires. Toute la différence se trouve au niveau de la main-d’œuvre simplement.

Par ailleurs, la différence s’observe aussi au niveau des coûts selon le type de prestations. Il est important de faire une différence entre les prestations techniques et les prestations simples. Pour les prestations simples comme la vidange, il faut prévoir environ 67,30euros chez le constructeur contre 52,79euros chez les centres auto et réparateurs automobiles.

En situation un peu plus complexe, les constructeurs facturent en moyenne 72,19euros. Les centres auto exigeront 58,23euros et 62,26euros chez les garages indépendants.

Lorsqu’on se retrouve face à une intervention plus complexe, il faut compter en moyenne 79,79euros chez les constructeurs contre 64,50euros chez les centres auto et 69euros chez les autres.

  • Des coûts de pièces détachées variables

Il est important de souligner que toutes les pièces détachées vendues ne sont pas toutes d’origine. On trouve sur le marché des pièces de correspondance ou des pièces équivalentes.

À l’occasion de l’entretien de votre voiture, vous aurez donc le choix entre des pièces de rechange à acheter auprès des concessionnaires, des centres auto ou des garages indépendants. Vous pouvez aussi les trouver dans une grande surface généraliste ou spécialisée ou encore sur internet.

Il faut comprendre que les prix ne sont pas les mêmes chez ces professionnels. C’est ce qui justifie les grandes différences de prix observées sur le marché.

  • Une différence importante entre concessionnaires français et étrangers

Selon les résultats issus des enquêtes conduites par l’INSEE, UFC-Que choisir et la DGCCRF, on note un déséquilibre au niveau des prix des prestations de révision.

Les équipementiers ont proposé l’acquisition des pièces à des prix finaux identiques à ceux pratiqués par les constructeurs, mais on note encore un grand écart entre les prix pratiqués en France et les autres pays européens. Autrement dit, les pièces sont toujours plus chères en France que partout ailleurs.

Même si les prix sont revus à une baisse de 4%, les prix des pièces d’usure courante sont par exemple différents selon le modèle de voiture. Ainsi, les citadines réclameront 1 671euros pour 15 pièces courantes et 1 974euros pour les compactes, alors que pour une familiale, il faut prévoir 2 530euros. Pour les polyvalents, il faut compter 1 822euros pour les mêmes pièces.

Anthony